Le blog du NPA82

ERDOGAN ASSASSIN!

Erdogan assassin, Hollande complice !

Samedi 10 octobre, à Ankara, capitale de la Turquie, deux bombes ont explosé durant une manifestation pour la paix appelée par des organisations syndicales. Elles ont explosé à proximité des manifestantEs faisant au moins 120 mortEs et des centaines de blesséEs. La police, restée bien à l'écart, n'a eu aucun blessé mais a par contre immédiatement fait usage de gaz lacrymogènes et de canons à eau sur les survivants affolés et les blessés à terre.

Ce n'est pas le premier attentat de ce type qui frappe la Turquie : à Diyarbakir en juin, une bombe a explosé dans un meeting du HDP (parti pro-kurde et défendant les libertés démocratiques) et en juillet à Suruç, une petite ville à la frontière syrienne, 33 jeunes qui venaient aider à reconstruire les écoles de Kobané sont morts dans un attentat à la bombe similaire.

A qui profite le crime ?

Le président turc Rajip Erdogan rêvait d'un pouvoir absolu et s'était personnellement investi dans la campagne électorale de juin 2015. Mais le score imprévu du HDP, avec 13,5% des voix lui a non seulement fait perdre tout espoir de remporter les 2/3 des sièges qui lui auraient permis de transformer la Turquie en « République » islamique, mais aussi la majorité absolue au Parlement. Erdogan qui ne veut pas d'un gouvernement de coalition, a donc choisi une stratégie de guerre civile, bombardant les positions du PKK (Parti des travailleurs du Kurdistan) en Irak, emprisonnant des centaines de militants et d'élus HDP, terrorisant des villes entières dans la province à majorité kurde du sud-est de la Turquie. Les locaux du HDP ont été incendiés par ses partisans et l'extrême droite turque. Il a ainsi balayé deux ans et demi de processus de paix dans l'unique but de créer un climat de peur dans le pays qui lui permettrait peut-être de retrouver une majorité au Parlement lors des prochaines élections de début novembre.

Le gouvernement français continue à soutenir Erdogan

Lors de son meeting électoral à Strasbourg le 5 octobre dernier, Erdogan avait pourtant annoncé la couleur en disant « Tous ceux qui veulent se détacher de nous, nous le leur ferons regretter », désignant l'opposition HDP et les Kurdes, sans les nommer. Il n'a par contre pas prononcé une seule fois le nom de Daesh : son soutien à Daesh pour le passage des armes, les soins médicaux et le blanchiment du pétrole jihadiste n'est un secret pour personne.

Il a pourtant été reçu avec les honneurs par le maire socialiste de Strasbourg. Malgré sa dérive despotique, ses liens avec les jihadistes, les meurtres de militants, les emprisonnements massifs, Hollande et le gouvernement français continuent à le soutenir obstinément . Pour protéger quels intérêts ? Des contrats juteux pour quelles entreprises ?

Comme pour toutes les guerres menées par ce gouvernement en Afrique et au Moyen-Orient, nous réaffirmons que le soutien aux dictateurs comme Erdogan ne doit pas se faire en notre nom ! Les peuples et les travailleurs de Turquie ont tout notre soutien dans leur lutte contre tous leurs oppresseurs.

Solidarité avec le HDP !

Retrait du PKK de la liste des organisations terroristes !

Arrêt du soutien du gouvernement français à Erdogan !

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article