Le blog du NPA82

Solidarités avec les migrants Liberté de circulation et d'installation !

Solidarités avec les migrants  Liberté de circulation et d'installation !

Le démantèlement du camp de réfugiés à Calais a commencé ce lundi. Les migrants vont être dispersés dans 80 départements, dans des centres d’accueil et d’orientation (CAO) temporaires. Que leur arrivera-t-il ensuite ? Ils seront ensuite pour la plupart expulsés, quelques mineurs seront acheminés en Grande-Bretagne (actuellement, 16 sur 1300…).

« Une mise à l’abri humanitaire » ?

Le premier ministre Cazeneuve et l’ancienne dirigeante des Verts Emmanuelle Cosse parlent d’une « mise à l’abri humanitaire ». Pour le gouvernement, l’humanitaire signifie donc : laisser plusieurs milliers de personnes survivre dans le bidonville de Calais pendant des mois sans fournir d’infrastructures, frapper et gazer à l’occasion, accueillir 5000 Syriens alors que la Suède en accueille 50000 et l’Allemagne plus d’un million.

Le gouvernement vient de trouver un hangar et 3 000 m2 de terrain pour faire transiter les migrants alors qu’il n’a fourni aucune aide jusqu’ici. Il trouve 1300 CRS pour démanteler le camp alors qu’il n’a pas fourni le minimum d’aide humaine pour les migrants. Il trouve 10000 places en CAO alors qu’il refuse d’accueillir des hommes et des femmes qui fuient la guerre ou la misère. On nous fait, une fois de plus, le coup de l’opération humanitaire déclenchée en pleine nuit à grands renforts de bus et de CRS.

Le gouvernement court après le FN

Tout cela montre en tous cas que ce qui manque pour accueillir les migrants, ce ne sont pas les moyens mais la volonté politique. Le gouvernement, avec son discours « humanitaire », tente de faire croire à qu’il lui reste des valeurs de solidarité.

Mais, en réalité, le démantèlement du camp ne résoudra en rien les problèmes des migrants et, au contraire, il leur interdit toute solution collective, toute capacité à revendiquer, en les dispersant sur le territoire pour les isoler puis les virer. Il Le gouvernement a d’ailleurs interdit les manifestations de soutien aux migrants à Calais. En réalité, il use de la même démagogie réactionnaire qu’un Sarkozy avant lui ou Le Pen, s’en prendre aux étrangers pour masquer sa propre responsabilité dans la situation rendue dramatique par le chômage et la misère d’une grande partie de la population.

Imposer de vraies solutions !

Faire croire aux migrants comme à la population de Calais que le démantèlement est une solution est un mensonge honteux. Tant que les frontières seront fermées, à Calais comme à Vintimille (frontière italienne), des migrants s’agglutineront dans des bidonvilles dans l’espoir de passer. Tant que la France refusera aux migrants la liberté de s’installer où ils veulent, de chercher du travail et un logement, les migrants chercheront à se rendre dans un autre pays, un peu moins inhospitalier.

La solution pour les migrants et la population de Calais, c’est la liberté de circulation et d’installation. D’ailleurs, France Inter vient récemment d’expliquer comment la Suède a relancé son économie, avec 4,5% de croissance… en accueillant 160 000 migrants. Cela rappelle que les migrations ne sont pas une charge mais un enrichissement pour les pays qui les accueillent.

Heureusement, des manifestations de soutien aux migrants sont mises en place dans diverses villes, comme à Chamonix, où 500 personnes ont fait face à la mairie et au FN, ou dans le Lubéron. Ce soir et dans les prochains jours, les manifestations de soutien aux migrants, pour la liberté de circulation et d’installation, pour un logement et un travail pour tous, sont indispensables pour changer le rapport de forces, pour que ce soit la solidarité qui reprenne le dessus sur le racisme.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article