Le blog du NPA82

Aprés les législatives, renforcer la gauche radicale !

Communiqué de la Gauche anticapitaliste

 

En obtenant la majorité absolue à l'Assemblée, le PS a conclu par un nouveau succès le cycle électoral ouvert il y a un an. Ce parti dispose désormais de tous les leviers du pouvoir, de la majorité des collectivités locales à la Présidence de la République en passant par la majorité au Sénat.

Il dispose ainsi de larges moyens pour mettre en œuvre sa politique. Il est vrai que François Hollande n'a pas promis la lune car il sait que les marges de manœuvre sont étroites, dès lors que l'on se refuse à un véritable affrontement avec l'oligarchie capitaliste. Quant à sa prétention à relancer la croissance en Europe, elle relève plus de la posture que d'une véritable volonté de s'affronter aux gouvernements libéraux, celui de Merkel notamment.

Une crise majeure frappe de plein fouet l'Europe, qui menace sa construction politique et la pérennité de sa monnaie. Les politiques austéritaires se durcissent. Elles provoquent partout l'accroissement du chômage, de la pauvreté et de la dégradation des conditions de vie de la population.

Le cycle électoral a également été favorable au Front national. Ce parti néofasciste est placé en embuscade pour détourner la colère populaire vers des impasses particulièrement dangereuses, la xénophobie, le racisme, le nationalisme. Sa dédiabolisation réussie est scandaleuse. Elle ouvre des brèches qui favorisent une recomposition des droites, avec une UMP dont la la proximité programmatique et politique avec le FN s'affirme de plus en plus.

Face à la crise et à la menace du FN, il faut, comme en Grèce où le courage et la dignité du peuple ouvrent la voie, rassembler une gauche anti-austéritaire indépendante du PS, qui défende un programme de rupture anticapitaliste, soit utile pour favoriser de puissantes mobilisations et relayer les aspirations populaires par l'action de ses élus.

Le Front de gauche représente un atout pour aller dans ce sens, pour imposer un véritable changement. Le Front de gauche a perdu des députés mais son ancrage est important sur tout le territoire. Il a rassemblé aux Présidentielles et aux Législatives, malgré la pression du vote utile, un score supérieur à celui qu'avaient enregistré séparement les candidats du PCF, de LO et de la LCR en 2007. Sa campagne des présidentielles a levé un espoir à la gauche du PS. En s'élargissant à toute la gauche radicale, en trouvant les moyens d'organiser durablement les forces militantes qui se sont retrouvées en masse dans les meetings de Jean-Luc Mélenchon, il peut concrétiser ces espoirs et renforcer son poids politique.

Tous les anticapitalistes écosocialistes peuvent et doivent se regrouper en son sein.

 

Le 19 juin 2012

Copyright : Photothèque Rouge/JMB

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article