Le blog du NPA82

Communiqué du NPA. En France comme en Grèce, s’opposer à l'austérité

Communiqué du NPA. En France comme en Grèce, s’opposer à l'austérité

10376.jpg

Le Parti socialiste obtient la majorité absolue à l’Assemblée nationale mais l'abstention record, plus forte qu'au premier tour des législatives, vient souligner le peu d’enthousiasme que recueille la nouvelle majorité du PS et de ses alliés en soutien à François Hollande. La droite qui, entre les deux tours, n'a cessé de faire des appels du pied au FN et à son électorat, comme en particulier Nadine Morano, recule nettement après avoir aidé le FN à faire son entrée au Parlement. Le résultat du FN est inquiétant et montre un ancrage profond de ses idées qu’il faudra continuer à combattre.

Sarkozy et sa bande sont virés et c’est tant mieux.Mais la crise est bien là, le chômage s'aggrave à l’heure où toute l'Europe s'enlise dans la crise de la dette.

Ce même dimanche, avaient aussi lieu les élections législatives en Grèce. Le parti de droite, Nouvelle démocratie, champion de l'austérité, semble devoir arriver en tête juste devant Syriza, le parti qui refuse de se plier aux exigences de la troïka. Malgré le chantage exercé par Merkel et Hollande menaçant le peuple grec d'être rejeté de la zone euro s'il persistait dans son refus de l'austérité, les banques n'ont pas réussi à lui imposer leur diktat. La crise politique s'accentue. Il ne pourra y avoir de réelle issue sans annulation de la dette. C'est le peuple grec qu'il faut sauver, pas les banques.

Ici, comme en Grèce, et partout en Europe, l'heure est au rassemblement de toutes celles et ceux qui combattent l'austérité et refusent de payer la dette pour sauver les profits des financiers et des spéculateurs.

C'est pourquoi le NPA s'adresse à toutes les forces politiques, syndicales, associatives, à toutes celles et ceux qui refusent les politiques d'austérité pour discuter ensemble des moyens de constituer une opposition de gauche au gouvernement Hollande-Ayrault. Les travailleurs, les classes populaires, les jeunes ne peuvent laisser l'opposition à la politique de Hollande entre les mains de leurs ennemis, la droite et l'extrême-droite populiste. Pour préparer l'avenir, défendre leurs intérêts, leurs droits sociaux et démocratiques, il est nécessaire qu'ils interviennent eux même. Ces prochaines semaines, ces prochains mois c’est dans les mobilisations sociales et politiques que doit s’exprimer le vrai changement!

 

Montreuil, le 17 juin 2012,

Crédit Photo: Photothèque Rouge/Franck Houlgatte

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article