Le blog du NPA82

Devant l'hôpital de Moissac rassemblement le 1er septembre à 17h30,

2avril201120

Devant l'hôpital de Moissac rassemblement le 1er septembre à 17h30, rencontre avec le personnel de 9h à 10h de 13h à 15h

 

L’ARS (Agence Régionale de Santé) impose la suppression de lits de chirurgie et la fermeture du bloc opératoire à 20h30…

Plutôt que de donner des moyens supplémentaires à notre hôpital, la situation financière est le prétexte pour l’ARS afin d’imposer la déstructuration et le démantèlement de notre hôpital.

Cela met en danger sa pérennité… C’est inacceptable !

Diminuer l’offre de soin ne va pas diminuer les besoins, cela va au contraire fragiliser notre tissu social, aggraver la désertification de notre territoire. La population retirera sa confiance aux ressources de santé locales… C’est le droit à la santé pour tous qui est remis en cause.

Nous ne voulons pas d’un système de santé qui soigne selon un budget mais selon les besoins de la population.

 

La tarification à l’activité, mise en place depuis plusieurs années, a transformé les hôpitaux au travers d’une gestion strictement financière…

La loi « Hôpital, Patients, Santé, Territoire » de 2009 a encore accentué cette dérive qui déstabilise le financement de nos hôpitaux et démantèle le service public de santé…

C’est révoltant car la réalité de nos missions spécifiques n’est jamais prise en compte.

 

TOUS ENSEMBLE ! Nous devons nous battre pour garder notre hôpital de proximité, pour le porter dans sa dynamique qui allie technicité et humanisme, pour qu’il continue de prendre en charge toutes les pathologies de tous les patients, y compris chirurgicales pour lesquelles nous possédons toutes les compétences.

Nous voulons préserver sa mission de service public sans que cela génère un déficit… Les sous dotations financières qui sont des déficits pour l’état doivent cesser !

La santé, l’éducation sont des droits fondamentaux ; droit reconnus dans le préambule de la constitution, des biens communs qui doivent rester accessible à tous.

 

Cette dérive vers une rentabilisation de la santé, qui transforme nos hôpitaux en entreprise est insupportable…

Une mobilisation citoyenne associée à l’action des syndicats, des élus, des associations, des médecins, des soignants et des usagers peut stopper la mise à mort de notre hôpital…

 

Collectif du Personnel et la CGT - CHIC Moissac-Castelsarrasin, le 23 aout 2011

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article