Le blog du NPA82

egalité des droits !

 

 

 

 

 

   

 

 

 

 

 

 

Les réacs attaquent...

L’église, l’UMP, le FN, l’ultra-droite et tout ce que la France compte d’intégristes ont

communié dimanche 13 janvier contre le droit au mariage pour tous et toutes. Pour les

grenouilles de bénitiers et autres tenants de l’ordre moral, c’est la manifestation de

l’intolérance et de l’homophobie décomplexées. Pour la droite c’est l’occasion de faire

une démonstration d’opposition au gouvernement alors qu’elle a bien du mal à trouver

des sujets pour se démarquer sur les terrains sociaux et économiques.

Le gouvernement tergiverse

L’accès au mariage et à l’adoption est une mesure de justice autant que d’urgence, pour

mettre fin à des situations parfois dramatiques. Ce sont aujourd’hui 100 000 à 300 000

enfants qui vivent dans des foyers homoparentaux. Des enfants qui ne sont pas moins

« équilibrés » et épanouis que les autres, mais dont les familles n’ont pas d’existence

légale. L’un de leurs parents n’a aucune responsabilité, aucun droit, notamment de garde

en cas de décès du parent « légal ».

Le projet de loi est en dessous du minimum nécessaire : la procréation médicalement

assistée (PMA) pour les lesbiennes a été abandonnée, alors que les femmes hétérosexuelles

y ont accès ; les étrangers et les étrangères ne pourront épouser une personne du même

sexe que si le mariage pour les couples homosexuels existe dans leur pays d’origine...

Avec le mariage pour tous et toutes, le gouvernement se contente d’une mesure minimale,

qui lui permet de se redonner un vernis de gauche. Il compte nous faire oublier à peu

de frais qu’il coupe les budgets des services publics, supprime des dizaines de milliers

d’emplois, laisse faire les licenciements et casse le droit du travail... Qu’il poursuit la

politique d’expulsions de Sarkozy et oublie une autre promesse du PS, le droit de vote

pour les étrangers et les étrangères. Non, l’égalité entre toutes et tous, ce n’est pas pour

tout de suite.

Les reculs du gouvernement ne font qu’encourager et renforcer le camp réactionnaire.

TOUTES ET TOUS DANS LA RUE POUR L’EGALITE DES DROITS

Des manifestations unitaires sont organisées, le 19 janvier dans différentes villes et

le 27 janvier à Paris, pour exiger l’égalité et refuser de laisser la rue aux fachos et aux

réactionnaires. A quelques jours du vote de la loi, nous devons être le plus nombreuses et

nombreux possible pour peser dans le rapport de force.

Le racisme, le sexisme et l’homophobie sont autant de poisons pour diviser celles et ceux

qui subissent la crise, l’austérité, les attaques patronales. L’égalité des droits est donc une

question de justice sociale autant que de lutte pour l’unité de celles et ceux qui subissent

l’exploitation, l’oppression, les discriminations.

L’opposition de droite choisi le terrain de la haine et de intolérance rien de plus normal.

En face, il y a besoin d’une opposition de gauche qui ne cède rien sur l’égalité totale

des droits concernant non seulement le mariage mais l’adoption, la filiation, la PMA pour

les homosexuelLEs, les droit de vote pour les résidentEs étrangeREs, la régularisation de

touTEs les sans-papiers.

LES REACS NE DOIVENT PAS

FAIRE LA LOI

EGALITE DES DROITS

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article