Le blog du NPA82

L’originale ou la copie ? UMP, FN, dégagez !

 

13097.jpg

Incapable de proposer d’autre solution à la crise que l’austérité, embourbé dans les affaires, l’UMP vient en outre de perdre le Sénat. Pour tenter de gagner l’élection présidentielle, Sarkozy emploie les armes de l’ordre moral et veut faire vibrer la fibre nationaliste...

À quelques mois de l’élection présidentielle, rien ne va plus dans la « maison » UMP. De la relaxe de Chirac aux nouveaux scandales financiers impliquant des proches de Sarkozy, chaque semaine réserve son lot d’affaires, en une lente dérive qui fragilise inexorablement une éventuelle réélection à l’Élysée. La défaite historique de la droite classique à l’élection sénatoriale en dit également long sur le divorce entre des édiles locaux censés défendre la politique de casse des services publics et une direction nationale en panne de propositions, incapable d’ébaucher la moindre mesure concrète devant l’emballement de la crise financière, économique et sociale que traverse aussi la France. On aurait tort pourtant de se réjouir, comme le fait l’incroyable une de l’Humanité, de cette soi-disant « victoire historique », car le vrai vainqueur en embuscade, de l’élection à cette institution antidémocratique, c’est le Front national et lui seul ! En multipliant ses scores par trois, voire quatre ou cinq dans certaines régions, il marque sa capacité à s’adresser directement aux élus les plus proches de la population, les maires des petites et moyennes agglomérations, et à les structurer dans son camp… un camp hautement éclectique et réactionnaire. Des farouches partisans du retrait de la zone euro à ceux qui prônent la chasse aux Roms et aux immigrés, jusqu’aux petits entrepreneurs « écrasés par les charges ».

Dans la grande difficulté où elle se trouve, l’UMP ne voit plus qu’une issue, celle de la fuite en avant et de la surenchère réactionnaire, tant en direction du Front national que d’une partie de la « gauche » sécuritaire, patriotique et belliciste.

Sans complexe, l’UMP, dans ses 29 propositions, publiées il y quelques jours, prétend imposer à tout jeune, homme ou femme, au moment de sa majorité ou de sa naturalisation, un « serment d’allégeance aux armes » qui symboliserait un retour aux bonnes vieilles valeurs de la droite la plus réactionnaire ! Marine Le Pen, elle-même trouve que c’en est trop et, amusée, se demande « s’ils ne vont pas bientôt nous sortir la Bible ». Le ministre de la Défense et des anciens combattants Gérard Longuet – membre, dans sa jeunesse, du groupe fasciste Occident – trouve également la soupe un peu salée et propose de « retravailler la sémantique »… Qu’on ne s’y trompe pas, cette proposition démagogique n’est pas un énième dérapage sans conséquence, elle s’inscrit dans la longue liste des provocations de la droite UMP (ou non) en direction de la jeunesse issue de l’immigration. Dérisoire appel au « salut au drapeau », elle se situe dans la continuité de la stigmatisation d’une partie de la jeunesse sommée de choisir son camp, en l’occurrence celui de l’impérialisme français dans ses croisades irakienne, afghane, ivoirienne, libanaise…

Ordre moral et ordre impérialiste faisant bon ménage, l’interdiction des prières de rue dans certains quartiers parisiens s’accompagne d’une grande bienveillance envers les commandos anti-IVG contre les droits des femmes. Protégés par la police, ces derniers peuvent sans problème se réunir devant les hôpitaux où existent (encore !) des centres IVG, en perturber l’accès et pratiquer leur odieux chantage envers les femmes qui ont décidé d’avorter. Des manifestantes et manifestants pour le droit des femmes ont été sauvagement agresséEs par la police, notamment devant l’hôpital Tenon, samedi 17 septembre. Nous dénonçons la collusion des flics de Sarkozy avec ceux qui veulent en finir avec les conquêtes du mouvement des droits des femmes.

Face à cette montée des attaques tous azimuts contre nos droits et nos libertés, face à l’offensive idéologique nationaliste, patriotarde de la droite, nous ne devons pas céder d’un pouce dans la défense de nos valeurs. Le NPA proposera la mise en place, ou s’inscrira dans tous les collectifs unitaires pour mobiliser le plus largement possible contre la droite, de l’UMP au Front national. Il en va de nos libertés individuelles et collectives.

Notre campagne électorale sera aussi celle-là, celle de la résistance à l’intolérance, à la montée du Front national et de ses idées. Sur les marchés, devant les centres IVG attaqués, dans les quartiers populaires avec les victimes du racisme, des contrôles au faciès et des bavures policières. Contre le patriotisme à deux balles prôné par l’UMP, le FN et quelques-uns à « gauche » nous défendrons notre idéal internationaliste et anti-impérialiste.

À bas l’ordre moral ! À bas l’impérialisme !
À bas l’UMP et le FN !

 

Alain Pojolat,

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article