Le blog du NPA82

Non aux dépassements d’honoraires - prise en charge à 100% par la sécurité sociale

  2avril201120

Le Conseil national de l’Ordre des médecins propose un deal à Marisol Touraine : OK pour accepter une régulation du lieu d’installation des nouveaux médecins, et les pousser à s’installer dans les zones où il en manque contre une hausse massive des dépassements d’honoraires autorisés (jusqu’ 400% du tarif de base).


Marisol Touraine ministre de la Solidarité chargée de la santé répond qu’elle trouve cette proposition ‘’courageuse’’.

Paradoxe apparent de cette institution qui depuis toujours veille à l'application des sacro-saints principes libéraux de liberté d’installation mais qui tout simplement organise ainsi la défense corporatiste de ceux qui occupent le terrain sur le dos des jeunes diplômés.

La Confédérations des syndicats médicaux français n’est pas en reste qui réfute le terme de dépassement d’honoraires et parle de… compléments d’honoraires… les subtilités de vocabulaire ont donc toujours un bel avenir…


Pour accepter une intervention sur le secteur 2, celui où les dépassements sont autorisés, elle demande une revalorisation vigoureuse du secteur 1, où les tarifs pratiqués sont ceux de la sécu, et demande donc un effort des organismes complémentaires… c’est-à-dire en bout de course une nouvelle hausse des tarifs des complémentaires.


De bonnes raisons pour relancer les actions et mobilisations pour la suppression et l’interdiction des dépassements d’honoraires, la prise en charge à 100% par une Sécurité sociale universelle et solidaire, et financée en commençant par supprimer les exonérations de cotisations patronales.

 

Communiqué de la Gauche Anticapitaliste.

 

LA SANTE : un droit essentiel, le 10 juib votez pour les candidats rassemblés du NPA82 Gauchet Anticapitaliste et Front de Gauche.


Le système s’est dégradé au point qu’un Français sur trois renonce à des soins et la prise en charge des personnes âgées en fin de vie n’est pas satisfaisante et coûte trop cher aux familles.
Nous proposons une réforme pour reconstruire notre système de santé s’appuyant sur deux piliers, le service public et un financement par la sécurité sociale :


- Mettre en place une régulation administrée et négociée des professionnels et la fin de la rémunération à l’acte avec la suppression des dépassements d’honoraires.
- Abroger la loi « hôpital, patients, santé, territoire » qui met tous les hôpitaux en difficulté financière.
- Prévoir un plan de formation ambitieux afin de faire face au manque de professionnels
- Créer des chambres territoriales de santé démocratiques à la place des Agences Régionales de Santé.
- Rembourser intégralement les dépenses de santé
- Créer un pôle public du médicament qui interviendra sur la recherche, la production et la distribution des médicaments.


Pour les personnes âgées, à partir de 60 ans, mettre en place des financements solidaires pour l’ensemble des soins dont elles ont besoin à travers la sécurité sociale et réformer le financement des maisons de retraite dont les tarifs sont inaccessibles à la plupart des retraités…


Nous augmenterons les ressources de la Sécurité sociale, les richesses du pays le permettent à condition qu’on les répartisse mieux : augmentation adaptée des cotisations patronales, contribution sur les revenus financiers des entreprises et suppression de toutes les exonérations sociales inefficaces.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article