Le blog du NPA82

" Notre poison quotidien " ou comment l'industrie agro-alimentaire empoisonne nos assiettes

 

A l'initiative d'attac 82, une soirée autour du livre-enquête et  du documentaire de Marie-Monique Robin, Notre poison quotidien, a été organisée à la Maison du Peuple vendredi 1 avril.

La diffusion du film devant une salle comble ( plus de 250 personnes) a été suivie par un  débat.

 

La journaliste Marie-Monique Robin après avoir publié Le monde selon Monsanto s'est penchée sur la qualité de nos aliments.

Quels impacts peuvent avoir ces produits toxiques pulvérisés sur les fruits et légumes ?

La législation a établi une dose au-dessous de laquelle  il n'y en aurait pas. Cependant l'enquête montre des exploitants agricoles soumis de par leur travail aux pesticides et insecticides qu'ils déversent tout au long de l'année sur leurs exploitations et qui sont atteints de cancers, de leucémies. Les agriculteurs commencent a parler après avoir bataillé longtemps pour que ces maladies soient   enfin  reconnues comme maladies professionnelles par la MSA. Ils viennent même de créer une association de victimes : Phyto-victimes. ( victimes.pesticides@gmail.com)


Lorsque  Marie-Monique Robin s'intéresse à la dangerosité de ces produits elle se heurte  à des données « non publiées », couvertes par la « protection des données », elle n'obtient que de larges résumés. Quand on sait que les décisions de l' OMS (Organisation Mondiale de la Santé) sont basées sur des études confidentielles fournies par les industriels, et que l'Efsa ( Autorité européenne de sécurité des aliments) emploie des experts également salariés dans des entreprises utilisant des produits chimiques, on comprend mieux pourquoi si peu de produits chimiques commercialisés ont été testés.

La journaliste ne se prive donc pas de dénoncer les conflits d'intérêt et les contradictions  au sein de ces institutions de contrôle et de réglementation.

 

Une étude a été menée sur la pomme. Ce fruit subit plus de 40 traitements chimiques avant d'atterrir dans nos assiettes. Quand on additionne tous les coûts des produits chimiques d'une part et de l'autre les coûts des traitements médicaux , des soins aux personnes malades, des indemnités versées, si on arrêtait les traitements chimiques on ferait 30 millions d'euros d'économies par an !!!!

 

Mais elle va plus loin en s'intéressant à des produits qui envahissent notre quotidien : l'aspartame et le bisphénol A.

 

Ce documentaire de  Marie-Monique Robin souligne très clairement les risques que certains que nous font prendre au nom du progrès industriel.

 

Est-ce qu'un jour seront publiés les liens de causalité entres ces produits et toutes les pathologies dont souffre la partie industrialisée de la planète ?

 

En attendant,  il  ne nous reste qu'à promouvoir l'agriculture bio, favoriser les Amap et les associations qui vont dans le sens de la protection des consommateurs pour que chacun puisse reprendre le contrôle de son assiette.

 

A. G

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Elyane MANCEL 04/04/2011 22:15


Un documentaire excellent...à diffuser largement...