Le blog du NPA82

Préparons notre rentrée!

 

Surenchères réactionnaires,

Attaques contre les salariés,

Préparons notre rentrée !



Les propos et les actes racistes se multiplient. Ils sont encouragés par la droite et l'extrême droite, mais aussi et surtout par le gouvernement et son ministre de l'Intérieur, Valls, qui joue à Sarkozy... Lâchement, le gouvernement s'en prend aux catégories de la population les plus en difficulté. Il vise ainsi à diviser la population pour mieux étouffer le mécontentement, les réactions contre sa politique aux services des plus riches.

Scandaleuse stigmatisation et surenchères politiques

Les expulsions au petit matin contre les Rroms, le passage des bulldozers détruisant les maigres biens des familles continuent avec la même violence qu’au temps de Sarkozy. L'attitude du gouvernement ouvre la porte à toutes les surenchères démagogiques. D’abord celles d’un Estrosi ou d’un Le Pen qui attisent les peurs et appellent quasiment à des pogroms pour flatter leur potentiel électorat pour les prochaines échéances municipales. Puis, c’est le député-maire de Cholet, Gilles Bourdouleix, qui vante les crimes nazis et Hitler.

Cette démagogie répugnante est dangereuse. Pourquoi un pays riche ne pourrait-il pas accueillir correctement les quelque 15 à 20 000 Rroms qui y vivent ? Ce ne sont pas les richesses qui manquent pour garantir à toutes et tous le droit de vivre dans la dignité, le droit au logement, au travail, à l'éducation.

Écran de fumée et boucs émissaires

Cette politique cible aussi la population musulmane. D’après les chiffres du ministère de l’Intérieur, les actes racistes déclarés contre des musulmans ont augmenté de 55 % en deux ans. A Trappes, la police a fait du zèle en appliquant cette loi stupide contre le port du voile intégral, agressant une femme et son mari. Qui peut croire un seul instant qu'une telle agression puisse servir la liberté des femmes ? Une nouvelle fois, il s'agit de stigmatiser une catégorie sociale minoritaire, la démagogie du bouc émissaire que développe très consciemment Manuel Valls. La colère des habitants, leur révolte, lui ont répondu. Elles expriment un ras-le-bol des actes racistes d’une police qui les harcèle mais ne les protège pas, mais aussi du chômage, de la misère et de la dégradation des conditions de vie dans les quartiers et les cités.

Reprendre l'offensive

La montée du racisme et des préjugés réactionnaires s'inscrit dans la régression sociale organisée par le gouvernement et le patronat pour la sauvegarde des profits des plus riches au détriment de toute la société. A la rentrée, ces derniers préparent une nouvelle attaque contre les retraites alors que le chômage ne cesse de croître. Une autre politique est nécessaire pour imposer une autre répartition des richesses, éliminer le chômage en partageant le travail entre toutes et tous, garantir les salaires et les retraites, combattre la droite et l’extrême droite. Une telle politique ne pourra venir que de notre mobilisation sur le terrain social et politique.

Il y a urgence à construire une opposition de gauche au gouvernement Ayrault-Hollande, une réelle alternative pour remettre les choses à l’endroit : les richesses produites au service des besoins de toutes et tous.

Le 31/07/2013




Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article