Le blog du NPA82

Rencontre anticapitaliste méditerranéenne du 7&8 mai

16248.jpg

Dans le cadre des campagnes internationalistes du NPA, les 7 et 8 mai s’est déroulée à Marseille les premières rencontres des organisations anticapitalistes de la Méditerranée.
Cette rencontre est intervenue dans un contexte particulier où les révolutions dans le Maghreb et le Machrek ont remis sur le devant de la scène la capacité des peuples à prendre leur destin en main. Le rapprochement des anticapitalistes et des révolutionnaires se pose donc comme une nécessité, à la fois pour favoriser les processus révolutionnaires en cours mais aussi pour faire face aux dégâts croissants de la crise.
Le premier objectif qui était de réunir un maximum d’organisations a été atteint puisque dix-neuf délégations représentants onze pays (Maroc, Tunisie, Égypte, Liban, Irak, Grèce, Italie, Corse, Espagne, Chypre du Nord, Palestine) ont répondu à l’invitation.
Pendant deux jours, les délégués ont pu débattre, échanger au cours d’atelier sur différents thèmes tels que : les processus révolutionnaires ; la crise du capitalisme, ses conséquences sociales et écologiques ; les résistances et solidarités face à la guerre et aux occupations ; l’Europe forteresse.
Riches d’enseignements sur la situation politique et sociale des différents pays représentés, cette rencontre a permis aux organisations de discuter et, pour certaines, de travailler ensemble pour la première fois, comme le confirme la décision, lors d’une réunion improvisée, des organisations du Maghreb et du Machrek de se retrouver rapidement pour organiser des rencontres anticapitalistes des pays arabes.
Au-delà du plaisir de se retrouver, de discuter ensemble en commission ou de façon informelle, notamment lors des repas, ces rencontres confirment la nécessité d’un travail en commun afin de lutter ensemble contre le système capitaliste et impérialiste. Il se retrouve dans la déclaration finale qui propose notamment un comité de suivi chargé de préparer les prochaines rencontres qui auront lieu dans un pays du sud de la Méditerranée.
Un des moments forts de ce week-end fut la rencontre publique du samedi ayant pour thème central les processus révolutionnaires : un représentant des délégations tunisiennes a parlé au nom du Front du 14 Janvier puis, dans le même esprit d’unité, un représentant des délégations égyptiennes, la Palestine étant aussi présente avec le camarade du Front populaire de libération de la Palestine.
Pour le NPA, un militant a fait le point sur la situation des migrants tunisiens à Marseille et sur la mobilisation pour la manifestation du 28 mai, puis Olivier Besancenot a pris la parole et Myriam Martin a clos la soirée.
Bien sûr ce n’était qu’une première, mais l’élan est donné et à voir l’enthousiasme des délégués à l’idée de continuer les débats, la réussite de ces rencontres indique que celles-ci ne devraient être que les premières d’une longue et fructueuse série. À terme, des actions en commun, partout en Méditerranée, pourraient être organisées simultanément.

 

Michel-Salim, publié dans : Hebdo Tout est à nous ! 102 (11/05/11)

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article