Le blog du NPA82

Retraites : se mobiliser !

 

Retraites : se mobiliser pour imposer une autre répartition des richesses !
 
Depuis vendredi, et la présentation du « rapport Moreau », on est montés d'un cran dans le bourrage de crâne organisé par le gouvernement et le MEDEF au sujet des retraites. La vieille rengaine est à nouveau omniprésente, du matin au soir, aux infos, à la télé, dans les journaux : « Nous vivons plus longtemps et il y a moins d’actifs par rapport aux retraités, donc il faut travailler plus longtemps ».En 2010, c'était le trio Sarkozy, Fillon, Woerth qui nous la chantait, aujourd'hui, c'est le gouvernement Hollande-Ayrault ! Les étiquettes gouvernementales changent mais les vœux du patronat sont toujours exaucés.
 
Une déclaration de guerre
Déjà, avec l’accord sur les retraites complémentaires du 13 mars, celles-ci augmenteront moins vite que l’inflation  et avec la hausse des cotisations sociales de 0,3% au 1er avril, 11 millions de retraités voient leur pension amputée. Le rapport Moreau, quant à lui, ne fait pas dans la dentelle ! Il évoque plusieurs « pistes » : pensions augmentant moins vite que l’inflation, passage de 41,5 à 43 voire 44 ans de la durée de cotisation d’ici 2020, alignement du taux de CSG sur celui des actifs, suppression de l’abattement d’impôt de 10% pour les retraitéEs, augmentation de cotisation-retraite de 0,1%, calcul de la pension sur les 3 à 10 dernières années pour les fonctionnaires au lieu des 6 derniers mois... entre autres.
 
Il n'y a rien à négocier 
Hollande a convoqué une « conférence sociale » les 20 et 21 juin et compte sur la passivité ou la servilité des syndicats pour faire passer cette contre-réforme. Il cherche à reproduire le même scénario que lors de la signature de l’accord de l’ANI (Accord national interprofessionnel), ces accords de « compétitivité » où CFDT, FO et CFTC se sont couchés devant le Medef en livrant les salariéEs au bon vouloir de leurs exploiteurs (licenciements facilités, gel des salaires, mobilité obligatoire, etc.). La confédération CGT reconnaît que « le rapport ne reprend que les propositions du Medef », mais elle va quand même participer à la discussion autour de ces propositions.  

 

Il va falloir se battre !
L’insuffisance de financement du système de retraite est du à l'aggravation du chômage, aux exonérations de cotisations patronales, à la baisse de la part des salaires dans les richesses. Et pourtant de l'argent il y en a pour financer nos retraites : 230 milliards de dividendes versées en 2012 et non taxés,  80 milliards de fraude fiscale chaque année...On nous parle de « gouffre » pour le déficit annoncé pour notre système de retraites mais le gouvernement vient de donner gracieusement 20 milliards d'euros aux employeurs sans aucune contrepartie.

Alors pour sauvegarder notre système de retraites par répartition, il faut partager le travail pour permettre à toutes et tous de travailler, augmenter les salaires et les pensions, augmenter les cotisations patronales...bref faire le contraire de ce qui est fait depuis 20 ans. 

Mais pour cela, il faut en finir avec les discussions dans les salons et préparer un grand mouvement d'ensemble, le plus large possible, qui fasse reculer ce gouvernement au service des entreprises et des plus riches ! 

 

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article