Le blog du NPA82

Retraites: Une réforme de classe!

 

Retraites : Une réforme de classe !

Toutes et tous en grève et dans la rue le 10 septembre !

La première contre-réforme des retraites menée par un gouvernement soi-disant de gauche depuis 20 ans s'inscrit dans la droite ligne de toutes les régressions menées par la droite. Il n’est évidemment pas question d’abroger aucun des reculs imposés par les gouvernements précédents. Ce sont de nouveaux cadeaux au patronat !

Hollande fait les poches aux salariéEs et aux retraitéEs !

Le gouvernement Hollande-Ayrault ne cesse de répéter que cette réforme est une réforme de « justice sociale ». Mais dans les faits, elle est le prolongement d’une politique en faveur des entreprises, au détriment du monde du travail.

En allongeant la durée de cotisations et en augmentant les cotisations, ce sont les salariéEs et les retraitéEs qui, seulEs, payeront. Sur les 16 milliards d’euros que le gouvernement prétend être nécessaire de trouver d’ici à 2040, les salariéEs vont d’abord payer 5,6 milliards d’euros avec l’allongement de 41,5 ans actuellement à 43 ans de la durée d’activité. Les retraitéEs contribueront à hauteur de 2,7 milliards et leur pouvoir d’achat va continuer à baisser. Quant aux hausses de cotisations sociales, le gouvernement prétend que les salariéEs comme les entreprises sont impactés. Mais tout cela n'est que foutaises. Ayrault s'est précipité pour  promettre  aux entreprises de prolonger le cadeau de 20 milliards d’euros du « choc de compétitivité » engagé l’an passé et de baisser le coût du travail.

A la botte du Medef !

Après ce cadeau, ces mêmes entreprises vont profiter d'une nouvelle mesure d’allègement de leurs cotisations sociales, cette fois sur la branche famille de la Sécu, visant à compenser les 3,2 milliards d’euros découlant de leurs hausses de cotisation retraite.  Qui va donc payer ces 3,2 milliards ? Le gouvernement envisage une hausse supplémentaire de la TVA(en plus de celle qui portera la TVA de 19, 6% à 20% le 1er janvier prochain) ou de la CSG. Au-delà des retraites, c'est donc bien l'ensemble de notre protection sociale qui est dans le viseur du gouvernement. Mais ce ne sera sans doute pas tout au vu de la déclaration d'amour de Moscovici lors de l'université d'été du Medef où il a promis une baisse d'impôts, du coût du travail et une simplification administrative. Bref, Sarkozy n'aurait pas mieux dit et fait !

Se battre jusqu'au retrait du projet :

Aucune des mesures présentées comme favorables aux salariéEs ayant subi des travaux pénibles, aux jeunes ou aux femmes ne compensent les reculs découlant de l’allongement de durée de cotisation nécessaire pour une retraite à taux plein.

La CGT, FO, FSU et Solidaires  appellent à une journée de grèves et de manifestation, mardi 10 septembre. Cette journée doit être la plus massive possible afin de constituer une  première étape à une mobilisation unitaire d'ampleur pour faire reculer ce gouvernement. Pour le NPA, ce projet n'est ni amendable ni discutable, il doit être tout simplement retiré. L'argent existe pour financer les retraites sans amputer le pouvoir d'achat des salariéEs et des retraitéEs, en s'attaquant à la fraude fiscale, en mettant fin aux cadeaux fiscaux pour les plus riches et surtout en garantissant le plein emploi : 5 millions de chômeurs en moins c'est 5 millions de cotisants en plus. La rentrée sociale doit se faire contre cette réforme des retraites et celle sur la protection sociale qui vient après. Faisons battre en retraite ce gouvernement !

 

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article