Le blog du NPA82

S'opposer à la politique d' austérité!

 

S’opposer à la politique d’austérité et réactionnaire du gouvernement Hollande-Ayrault : il y a urgence !

 

La semaine aura été marquée, en France, par deux événements politiques majeurs : la présentation au conseil des ministres du budget 2014 et les propos de Valls, soutenus par Hollande, contre les Roms. Deux événements prouvant que ce gouvernement mène une politique en faveur des seules entreprises et cautionne la haine contre les plus défavorisés et démunis.

 

Une politique contre les classes populaires

Selon le gouvernement, le budget 2014 serait un budget « pour l'emploi et le pouvoir d'achat », avec 80 % d’économies budgétaires et 20 % de hausses d'impôts. Mais, ce budget va aggraver deux fois l'austérité pour les classes populaires. Une fois par les économies budgétaires à hauteur de15 milliards qui sacrifieront des milliers d'emplois dans la fonction publique, mettront à mal le service public de la santé, les collectivités locales... autant de services publics en moins pour la population. Une deuxième fois par des augmentations d’impôts injustes d’autant qu’il oublie dans son calcul « savant » d'intégrer la hausse de la TVA dès le 1er janvier prochain et la hausse des cotisations retraites...

 

Les entreprises bichonnées

A écouter le gouvernement, il aurait décidé de taxer aussi bien les entreprises que les particuliers. Pure intox ! Certes de nouveaux impôts sont programmés pour les entreprises, mais les allègements dans le cadre du fameux « choc de compétitivité » feront en sorte qu'elles ne paieront rien de plus, et pire elles verront même leur imposition baisser. Le Crédit d’impôt compétitivité emploi (CICE) apportera 10 milliards aux entreprises en 2014... financé par la hausse de la TVA (plus de 5 milliards), la fiscalisation des majorations de pensions (1,2 milliard), l’abaissement du quotient familial (1 milliard), la fiscalisation de la part employeur des complémentaires santé (1 milliard), la réduction d’impôt pour les frais de scolarité (440 millions)...En plus, 3 milliards de TVA serviront cette année à financer la Sécurité Sociale, notamment la réduction des cotisations familiales accordée aux patrons, pour compenser la hausse des cotisations patronales sur les retraites : c’est le retour de la TVA « sociale » de Sarkozy !

 

Les Roms : la politique des boucs émissaires

Valls souffle sur la braise de la haine en prétendant que les Roms« ne veulent pas s’intégrer ». Il espère ainsi diviser et dévoyer le mécontentement. Ces propos, soutenus par la plupart des dirigeants du PS et par Hollande, montrent que même sur ce terrain, plus rien ne les distingue de la droite ni même… de l’extrême droite. En faisant des Roms un « problème », Valls et tous ceux qui le soutiennent font le lit du Front National. Les Roms ne sont pas le problème. Le problème c'est la politique d'austérité, en faveur des plus riches, que mène ce gouvernement. Face à cela il y a urgence ! Urgence de s'opposer à cette politique de classe qui ne fait qu'accentuer les inégalités, la précarité et le chômage et permet aux plus riches de faire toujours et encore plus de profits. S'y opposer clairement, dans l'unité, en particulier par les mobilisations pour la défense des retraites, en n'ayant pas peur de l'affrontement.

 

1er octobre 2013

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article