Le blog du NPA82

Tournant fasciste imminent et riposte sociale faible : la situation en Gréce est très préoccupante

Voici les derniéres  informations  sur la situation en Grèce transmises par une camarade militante du NPA

 

Pour résumer :


- délire fasciste  (meurtres et chasse aux immigrés par l'extrême droite skinhead)
- répression très violente des manifestations par la police (plusieurs manifestants gravement blessés, un qui risque de mourrir)
- des manifestations et des grèves essoufflées (moins de monde, pas de dynamisme)


La situation est très préoccupante, le tournant fasciste imminent et la riposte sociale faible...

-----------------
Cher-e-s ami-e-s, dans l'impuissance de faire quelque chose de plus, je considère utile de vous transmettre quelques informations concernant les événements qui ont marquée la journée de grève et la manifestation à Athènes, hier, mercredi 11 mai 2011.   

Si je ne l'ai pas fait plus tôt c'est parce que moi, comme, je crois, tous et toutes les camarades qui suivent les événements, j'ai eu besoin de "digérer" les informations et les images de ce qui c'était passé, chose qui n'est pas facile. Car nous nous retrouvons face à une situation sans précédent, à une rupture définitive par rapport à ce que nous paraissait en tant que reconnaissable ainsi qu'à une manque absolue de garanties en ce qui concerne les suites.

Nous avons transmis dans le passé des images violentes d'agressions policières contre les manifestant-e-s, mais, hier, les flics, en exécutant les ordres du Ministère de la Protection de Citoyens (sic) ont franchi un cap.

La manifestation à Athènes, qui a réuni entre 40 et 50. 000 manifestant-e-s et qui a été donc inférieure par rapport aux journées de grève générales précédentes, a été attaquée d'une violence censée de tuer.

Pour plus d'infos sur la répression policière et les blessé-e-s
http://nouvelleshorslesmurs.wordpress.com/2011/05/12/greve-du-11-mai-en-grece-violement-attaque-par-la-police/#more-516
 
Giannis K., 31 ans, qui manifestait avec le cortège de l'assemblée du quartier Kipselis-Patision, a été frappé sur la tête par des flics qui tapaient avec des matraques retournées à l'envers. Ceci dit qu'ils tapaient avec la partie métallique de la poignée de la matraque. Alors que cet acte est strictement interdit par la loi, hier s'est avéré une tactique largement adoptée par les CRS grecs (MAT).
 
Il a été opéré pendant 4 heures à l'hôpital général de Nikaia (comme Nice) et selon les médecins qui l'ont opéré il était dans un coma et son état était décrit comme un état pro mortum (il avait des hématomes cervicales graves). Son état reste critique mais il a des chances de survivre. Trois flics, reconnus par leurs numéro de série enregistrés par les vidéos, ont été suspendus de leurs fonctions. Affaire à suivre.         

le premier vidéo filme la scène du matraquage de Giannis, les photos fournissent un point de vue assez global de la journée. :
http://www.alfavita.gr/artro.php?id=32247 , à noter l'acharnement des flics contre les femmes

ici la matraque mise à l'envers...
http://www.tvxs.gr/sites/default/files/images/story/glopFinal_0.jpg


Pourquoi la situation à Athènes n'est plus reconnaissable?

Depuis hier et suite à l’assassinat d'un homme de 44 ans en train de chercher sa voiture pour accompagner sa femme à la maternité où elle allait accoucher (afin de lui voler sa camera), un pogrom des fascistes contre des immigrés a commence depuis la nuit de mardi. 

Hier un immigré âgé de 21 ans a été poignardé à mort très probablement en vengeance pour l'homme grec assassiné. Le bilan jusqu'à présent s’élève à 15 personnes dont 13 immigrés gravement battus à l'hôpital, des domiciles et des dizaines de magasins d'immigrés attaqués par de cocktails molotov ou cassés. N'ont pas échappé aux attaques des fascistes les squats situés au centre d'Athènes mais qui s'en sont mieux sorti que les immigrés pris au hasard, en famille ou individuellement.

Je pense à la publicité faite à la Grèce dans le métro parisien, il y a deux ou trois ans, par le Ministère du Tourisme, qui était du genre "vivez vos rêves au pays des rêves". Actuellement, ça serait plutôt "vivez vos drames au pays de la tragédie" ou quelque chose comme ça.

N'hésitez pas à diffuser les informations autour de vous.

 

Elsa, Nouveau Parti Anticapitaliste

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article