Le blog du NPA82

un emploi c'est un droit !

UN EMPLOI C’EST UN DROIT !

Les dernières rodomontades de Montebourg au sujet d'Arcelor et ses mensonges avérés au sujet « du fonds libyen d'investissement » à propos de Petroplus ne trompent plus personne. Des centaines d'emplois sont bel et bien menacés à très court terme... et le gouvernement ne prendra pas la seule mesure capable de l'empêcher : la réquisition sans indemnités ni rachat de ces entreprises !

 

5 millions de salariés à la recherche d’un travail à temps complet...

… et les multiples plans de licenciement vont encore aggraver la situation. Tel est le bilan de 10 ans de gouvernement de droite. Et cela continue avec le gouvernement Hollande-Ayrault :

Le mauvais traitement des chômeurs par Pôle emploi s’aggrave avec la mise en oeuvre de la réforme Sarkozy : fusion ANPE/ASSEDIC, stages obligatoires non rémunérés, formations bidons, évaluations pour fournir un réservoir de main d’oeuvre à bon marché aux agences d’intérim….

Après les emplois jeunes, les « emplois d’avenir » qui ne durent que 3 ans,

La culpabilisation des chômeurs, leur flicage et la menace permanente, s’ils n’acceptent pas les boulots sous- payés, de perdre leurs allocations,

Et le pire est à venir, avec l’exigence du MEDEF de rendre les allocations chômage dégressives !

 

L’emploi est un droit élémentaire pour la vie et la dignité de tous

Il doit être protégé par une cinquième branche de la sécurité sociale, indépendante des employeurs ! Le service public de l’emploi et allocations chômage doivent redevenir des services séparés, indépendants des patrons, au service des privés d’emploi.

Au nom de la défense de l’emploi, le gouvernement fait 20 milliards de nouveaux cadeaux aux patrons, quand le bilan de toutes les exonérations montre qu’elles ne servent aux patrons qu’à augmenter les profits, poursuivre les licenciements, et étendre la précarité.

On nous parle de fatalité inéluctable, pour faire régner la terreur chez ceux qui ont encore la « chance » d’avoir un boulot et aggraver les conditions de travail. Avec les nouveaux contrats compétitivité-emploi, les patrons font entrer en force la flexibilité, et baissent les salaires en même temps, pour prétendument sauver les emplois !

La société regorge de besoins non satisfaits, qui pourraient créer du travail pour des millions d'entre nous : la santé, l’éducation, l’aide à la petite enfance, la prise en charge des personnes âgées, des transports de qualité et économes en énergie… Pour cela, il faut arrêter d’être esclave de la finance, de consacrer des milliards à rembourser une dette inique, créée par les banques pour mieux spéculer.

 

Pour en finir avec le chômage et la précarité !

Imposons les patrons, les riches ! Et créons ainsi des millions d’emplois, un emploi pour tous et toutes avec la diminution du temps de travail pour répartir le travail et ne pas perdre sa vie à la gagner, vers la semaine de 32 h. Imposons la revalorisation des différentes allocations des privés d'emploi et une prime de Noël à 500€. L’emploi c’est aussi le droit à la retraite à 60 ans, avec une retraite pleine.

Une telle politique est entièrement à l’opposé de celle du gouvernement. A l’opposé des violences contre les manifestantEs qui refusent l’Ayraultport et le cadeau à Vinci, principal bénéficiaire du projet ou aux tergiversations devant le richissime Mittal.

Seule l’unité dans les mobilisations des salariéEs, privéEs d’emplois, précaires et retraitéEs pourra imposer une autre politique.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article