Le blog du NPA82

Des millions dans la rue...

 

Des millions dans la rue contre le terrorisme et le racisme,

Pour la démocratie et nos droits,

Non à l’union nationale, non aux lois sécuritaires !



L'attentat dans les locaux de Charlie Hebdo puis la prise d'otages antisémite Porte de Vincennes sont des actes de pur terrorisme. Les millions de personnes dans les rues ce week-end ont exprimé d'abord leur inquiétude, leur tristesse et l'attachement à la liberté d'expression. La plupart ont aussi exprimé le refus de se laisser entraîner dans la spirale de la stigmatisation. Au-delà des motivations différentes, parfois contradictoires qui ont animé les millions de manifestants du week-end, le refus de l'emballement raciste était bel et bien présent.

Contre l’union nationale derrière les « saigneurs du monde »

Le NPA a appelé et participé à des manifestations dans plusieurs villes mais ne s'est pas associé à la « marche républicaine » convoquée dimanche à Paris par le gouvernement. Nous avons refusé, avec d'autres, l’instrumentalisation et la manipulation orchestrée par Hollande et Valls, associés à Sarkozy et l'UMP, dans une union nationale construite pour tenter de faire croire à des intérêts communs entre ceux d’en haut et ceux qui subissent leur politique.

A l'union nationale s'ajoutait l'union internationale. Tous les « saigneurs du monde » s’étaient donné rendez-vous pour défiler aux côtés de Hollande, Valls et Sarkozy : Netanyahou, le premier ministre hongrois populiste et xénophobe Orban, le représentant de Poutine qui emprisonne et tue des journalistes, des dictateurs africains comme Ali Bongo, du premier ministre truc qui a longtemps soutenu Daesh face aux Kurdes, les premiers ministres britannique, espagnol, italien et grec, tous grands champions de l’austérité et des politiques racistes…

Cette mise en scène pourrait simplement donner envie de vomir. Mais elle illustre au niveau national comme au niveau international la volonté des gouvernants de préparer le terrain à de nouvelles guerres, à de nouvelles attaques contre les libertés individuelles et collectives et contre les droits démocratiques. Valls parle d'une « guerre contre le terrorisme », Pécresse réclame un « Patriot Act » et Sarkozy évoque « une guerre déclarée à la civilisation ».

 

Pour la solidarité entre les travailleurs et les peuples

Nombreux sont les manifestantEs qui sont descendus dans la rue malgré les organisateurs de cette manipulation ; d'autres ont refusé d'obéir à l'injonction de communion nationale. Les unEs et les autres doivent désormais se mobiliser ensemble contre toutes les mesures liberticides, sécuritaires et contre les opérations guerrières. Nous mobiliser aussi pour nos droits, en particulier contre la loi Macron.

C'est la seule façon de ne pas laisser l'initiative au gouvernement et aux forces réactionnaires, au FN parce qu'il y a fort à craindre qu'en bout de course ce soit lui qui sorte renforcé. La course de vitesse engagée depuis longtemps déjà entre la catastrophe sociale et politique produite par la guerre de classe menée par les capitalistes d'une part et les capacités de résistances des exploitéEs et des oppriméEs d'autre part, s'accélère brutalement. Le pire est possible.

C'est pourquoi le NPA tentera de prendre des initiatives unitaires le plus largement possible contre le racisme et contre la politique du gouvernement. Il est urgent que les salariés, la jeunesse, les classes populaires, s'expriment de façon indépendante de tous ceux qui mènent une guerre sociale et impérialiste contre les travailleurs et les peuples.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article