Le blog du NPA82

Le fichage à l'école relancé.

031911111654Communiqué du NPA.

  Le serpent de mer du fichage des enfants « à problèmes » refait surface. Suite à de nombreuses tentatives en ce sens, dans un passé plus ou moins lointain, et au rapport du député UMP, Jacques-Alain Bénisti, le ministère de l'éducation nationale devait proposer, à compter du 12 octobre, aux inspecteurs de ce ministère, une grille d'évaluation permettant de « dépister » les enfants à risque.
Dès l'âge de 5 ans, les enfants seraient soumis à une série d'épreuves et de tests sur leurs comportements, leurs modes d'expression, leurs réactions, entre autres, qui déboucheraient sur un classement en trois groupes : RAS, « à risque », « à haut risque ».
Cette politique tourne le dos à tourne intervention éducative et pédagogique pour ranger dans des cases correspondant à des normes qui n'auront rien à voir avec les chemins suivis par chaque enfant pour construire sa personnalité.
De l'encadrement militaire des jeunes en situation de délinquance, voté par l'assemblée nationale le 12 octobre, au fichage des enfants à risque prôné par Luc Chatel, ministre de l'éducation, un lien direct et évident : une conception de la vie en société qui trie et réprime.


Le NPA est totalement opposé à cette nouvelle tentative de fichage des élèves.
Le système éducatif a besoin de classes supplémentaires, de professeurs en plus pas en moins, d'enseignants spécialisés dans la difficulté scolaire comme les RASED, de médecins scolaires et d'assistant-E-s sociales.
Le refus du fichage, ces exigences revendicatives, nous continuerons à les porter dans toutes les mobilisation sociales.

 

Jeudi 13 octobre 2011.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article