Le blog du NPA82

Education : grève et manifestation nationale

Communiqué du NPA.

Un large éventail de syndicats du premier et second degré appellent à la grève le 31 janvier contre la réforme de la notation des enseignants qui est destiné à renforcer le pouvoir hiérarchique des chefs d'établissement en leur donnant le pouvoir d'apprécier leurs qualités pédagogiques, fonction actuellement remplie par les inspecteurs pédagogiques.

Cette grève fait suite à celle du 15 décembre.

La réforme de la notation qui aura des incidences sur la progression salariale des enseignants n'est qu'un des aspects des réformes libérales du gouvernement concernant l'éducation.

Les 80 000 suppressions de postes depuis 2007, y compris de ceux occupés par des personnels spécialisés - les Rased - pour lutter contre la difficulté scolaire, la montée des emplois précaires, la liquidation de la formation préalable des enseignants, l'amputation d'une année de formation du cycle BEP-Bac Pro pour les jeunes en lycée professionnel, par exemple, sont dans toutes les têtes.

Le contentieux est lourd avec le ministère de l'éducation.

Le service public est en danger et les «réformes » annoncées il y a peu par Sarkozy notamment sur le temps de travail des enseignants exigent des ripostes, des mobilisations sur la durée.

 

Le NPA soutient la journée de grève du 31 janvier et sera présent dans la manifestation nationale.

 

 

Mobilisation du côté des RASED

Le Collectif d'enseignants de RASED du 82 (enseignants spécialisés E, G et psychologues scolaires) a appelé à la mobilisation lors de ces prochaines heures. Cette action à venir est le prolongement direct de la réunion du jeudi 26 janvier. Réunion organisée à l'initiative de l'inspecteur d'académie du Tarn- et- Garonne. Ce jour-là, les maîtres d'adaptation et rééducateurs (enseignants spécialisés des RASED) du département ont appris par Michel Azéma, inspecteur d'académie du Tarn et Garonne, qu'au moins 8 postes RASED seraient supprimés à la prochaine rentrée scolaire.»

 

«Une situation très difficile»

Pour le Collectif : «La dégradation se poursuit donc dans notre département : de 28,5 maîtres d'adaptation (maîtres E) en 2008/209, et de 16 rééducateurs (maîtres G), nous allons passer à 10 pour chaque fonction à la rentrée 2012/2013. Les plus jeunes sont touchés alors qu'ils viennent de recevoir une formation financée par l'état !À l'heure actuelle, les missions des réseaux d'aides seront malheureusement à reconsidérer car l'insuffisance des postes ne permet plus d'assurer toutes les aides spécialisées dues aux élèves. Malgré une gestion humaine de la situation par l'inspecteur d'académie du Tarn-et-Garonne, qui a tenu à informer lui-même les personnes concernées par les suppressions de postes, nous déplorons des restrictions imposées par le ministère. Elles placeront élèves et enseignants dans une situation très difficile et de moins en moins supportable en septembre prochain. C'est pourquoi aujourd'hui, nous serons en grève pour protester contre cette politique. »

 

La dépêche.fr, mardi 31 janvier 2012

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article